Guadalupe Maravilla @Biennale de Liverpool

Découvrez la série “Disease Thrower” de Guadalupe Maravilla à la Biennale uMoya: The Sacred Return of Lost Things.

Ces constructions autobiographiques sont des sculptures, des sanctuaires, des coiffes portables et des instruments de guérison, qui reflètent les expériences de l’artiste en tant que migrant sans papiers et survivant du cancer. Les éléments de l’œuvre sont fabriqués à partir d’objets collectés pendant que Maravilla retraçait l’itinéraire migratoire de son enfance, qu’il a suivi seul jusqu’aux États-Unis à l’âge de 8 ans pour échapper à la guerre civile au Salvador, entrelacés avec des objets issus des pratiques spirituelles et chamaniques que l’artiste a expérimentées après avoir été diagnostiqué d’un cancer du côlon au milieu de la trentaine.

Ces œuvres seront exposées à la Tate Liverpool jusqu’au 17 septembre 2023.

En savoir plus