Rayan Yasmineh

Rayan Yasmineh est né en 1996 à Paris. Il vit et travaille à Paris.

Rayan Yasmineh s’approprie librement les codes de l’histoire de l’art, oscillant consciemment entre perpétuation des traditions et rupture des conventions. Dans ses portraits, il associe la culture du Moyen-Orient, les mythes et l’iconographie mésopotamienne aux identités occidentales contemporaines. Ses peintures réunissent une profusion de détails ornementaux et de couleurs chatoyantes avec une construction magistrale de lignes et de plans. En introduisant des références anachroniques, contemporaines et de la vie quotidienne parmi la profusion de détails ornementaux de l’héritage oriental, ou en utilisant la peinture à l’huile à la manière des maîtres primitifs flamands, il entrelace des techniques et des représentations de mondes supposés opposés. Sa pratique renoue avec la tradition des jardins exubérants de la miniature persane, caractérisée par l’abondance d’éléments, l’association d’un dessin précis et de couleurs pures. D’autre part, le travail profond du paysage, et notamment des montagnes en perspective atmosphérique, rapproche aussi ses tableaux de la tradition occidentale.

« L’expression de cette double iconographie dans mon travail est la manifestation d’une identité plurielle, arabe et européenne, qui rompt avec l’adversité supposée des concepts d’Orient et d’Occident » – Yasmineh

Rayan Yasmineh est diplômée de la Villa Arson Nice, et étudiant en Master aux Beaux-Arts de Paris.

Son travail a été présenté dans des expositions collectives à l’Institut des Cultures d’Islam, Paris (2022), aux Beaux-Arts de Paris (2022), et à Poush Manifesto, Paris (2021). Il a reçu le prix Lefranc Bourgeois, le prix Carré sur Seine et le prix du collectif Hatvany. En 2021, il est sélectionné, aux côtés de Nils Vandevenne, afin de répondre à l’appel à projets du ministère de la Culture pour une commande publique dans le cadre du projet Camus.