Lawrence Abu Hamdan

Lawrence Abu Hamdan est né en 1985 à Amman, en Jordanie. Il vit et travaille entre Beyrouth et Dubaï.

Lawrence Abu Hamdan étudie les implications politiques et sociales du son à travers la production de documentaires audio et narratifs, d’essais, d’installations audiovisuelles, de vidéos, de sculptures, de photographies, d’ateliers de travail et de performances. L’intérêt de l’artiste pour le son et son intersection avec la politique provient de sa propre expérience dans la musique DIY.

En 2013, son documentaire audio The Freedom of Speech Itself a été présenté comme preuve au Tribunal d’Asile de Grande Bretagne et l’artiste a été appelé à témoigner en tant qu’expert. Il continue depuis à réaliser des analyses sonores dans le cadre d’enquêtes judiciaires – et récemment, son travail a été utilisé dans la campagne de Defense for Children International, intitulée No More Forgotten Lives. D’autres enquêtes sonores ont été menées par l’artiste dans le cadre de ses recherches pour le laboratoire «Forensic Architecture» au Goldsmiths College de Londres, où il est également professeur associé.

Ses expositions personnelles incluent : The voice before the Law, Hamburger Bahnhof, Berlin (2019), Earwitness Theatre, Institute of Modern Art, Brisbane (2019), Contemporary Art Museum, St. Louis (2019), Witte de With, Rotterdam (2019), Chisenhale  Gallery, Londres (2018) ; Hammer Projects: Lawrence Abu Hamdan, Hammer Museum, Los Angeles (2018); Earshot, Portikus, Frankfurt (2016); Taqiyya, Kunsthalle St Gallen (2015); Tape Echo, Beirut in Cairo and Van AbbeMuseum, Eindhoven (2013); The Freedom Of Speech Itself, The Showroom, London (2012), The Whole Truth, Casco, Utrecht (2012).

Ses oeuvres et performances ont été présentées dans de nombreuses institutions et manifestations internationales telles que la 22e Biennale de Sydney (2020), la 58e Biennale de Venise (2019), la Biennale de Sharjah 14 & 13 (2019-2017); Tate Modern, Londres (2018-2013); Centre Pompidou, Paris (2017); la Contour Biennale 8, Mechelen, Belgium (2017); MACBA, Barcelone (2017); Moderna Museet, Stockolm (2017); la 11e Biennale de Gwangju, Corée (2016); la 9e Biennale de Liverpool (2016); The Whitechapel Gallery, Londres (2016); Beirut Art Center (2015); et la 10e Biennale de Shanghai  (2014), parmi d’autres.

Lawrence Abu Hamdan est le co-lauréat du Turner Prize 2019. Il a également remporté le 2020 EMAF Award, le 2019 Edvard Munch Award, le Baloise Art Prize 2018 et le Abraaj Art Prize 2018. En 2017, il a reçu le Short Film Award au Rotterdam International Film Festival, et en 2016, le Nam June Paik Award for new media. Plus récemment, le Philadelphia Museum of Art et la Fondazione Sandretto Re Rebaudengo lui ont décerné la 2022 Future Fields Commission in Time-Based Media.

Partager

Current exhibition

  • Les testaments trahis
  • Lawrence Abu Hamdan - Milena Bonilla - Chen Ching-Yuan - Voluspa Jarpa - Bouchra Khalili - Teresa Margolles - Oscar Muñoz
  • July 2nd - August 8th