Lara Almarcegui

Lara Almarcegui est née en 1972 à Saragosse, en Espagne
Elle vit et travaille à Rotterdam

Les œuvres que Lara Almarcegui développe depuis près de deux décennies se situent à la frontière entre rénovation et décadence urbaine, et rendent visible ce qui tend à échapper à l’attention générale D’une part, Lara Almarcegui concentre son attention sur les espaces abandonnés et les structures en cours de transformation ; d’autre part, elle étudie les différents liens qui peuvent être établis entre l’architecture et l’ordre urbain. Le travail de Lara Almarcegui pose des questions sur l’état actuel de la construction, du développement, de l’utilisation et de la dégradation des espaces apparemment périphériques aux villes. Dans ses projets à grande échelle, elle provoque un dialogue entre les différents éléments qui composent la réalité physique du paysage urbain, dans sa transformation constante par les démolitions, les excavations, les matériaux de construction et les ruines contemporaines.

Les œuvres que Lara Almarcegui développe depuis près de deux décennies se situent à la frontière entre rénovation et décadence urbaine, et rendent visible ce qui tend à échapper à l’attention générale D’une part, Lara Almarcegui concentre son attention sur les espaces abandonnés et les structures en cours de transformation ; d’autre part, elle étudie les différents liens qui peuvent être établis entre l’architecture et l’ordre urbain. Le travail de Lara Almarcegui pose des questions sur l’état actuel de la construction, du développement, de l’utilisation et de la dégradation des espaces apparemment périphériques aux villes. Dans ses projets à grande échelle, elle suscite un dialogue entre les différents éléments qui composent la réalité physique du paysage urbain, dans sa transformation constante par les démolitions, les excavations, les matériaux de construction et les ruines contemporaines.

Son travail a fait l’objet de nombreuses expositions personnelles dans des institutions telles que le Centre d’Art la Panera, Lleida, Espagne (2021) ; Graphische Sammlung, Zurich (2019) ; IVAM, Valence, Espagne (2019) ; Kunstverein Neuenkirchen, Allemagne (2017) ; Casino Luxembourg (2016) ; Kunsthaus Baselland, Suisse (2015) ; Gemmeente Museum Den Haag, Pays-Bas (2015) ; CREDAC, Ivry sur Seine, France (2013) ; MUSAC, León, Espagne (2013) ; Stedelijk Museum, Amsterdam (2012) ; Künstlerhaus Bremen, Allemagne (2012) ; TENT, Rotterdam, Pays-Bas (2011) ; Secession, Vienne (2010) ; Ludlow 38, New York,(2010) ; FRAC Bourgogne, Dijon, France (2004) ; Le Grand Café, Saint Nazaire, France (2003) ; et INDEX, Stockholm (2003). Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Lara Almarcegui a participé à de nombreuses expositions collectives et manifestations internationales telles que la 14ème Biennale de Lyon (2017) ; la 1ère Triennale d’Aichi, Nagoya, Japon (2013) ; Manifesta 9, Genk, Belgique (2012) ; la Biennale de Taipei (2010) ; la 2ème Biennale d’Athènes ; la 7ème Biennale de Gwanju (2011) ; la 8ème Biennale de Sharjah (2007) et la 3ème Biennale de Liverpool en 2004. En 2013, elle a représenté l’Espagne à la 55ème Biennale de Venise.

Les œuvres de Lara Almarcegui font partie d’importantes collections publiques et privées, notamment celles du Stedelijk Museum, Amsterdam ; MACBA, Barcelone ; Museo Centro de Arte Reina Sofía, Madrid ; MUSAC, Leon ; CAAC, Séville ; FRAC Pays de la Loire ; FRAC Normandie Rouen ; FRAC PACA ; Rabo Bank Collection, Utrecht ; Sharjah Art Foundation, Sharjah ; FRAC Alsace, Sélestat ; Les Abattoirs, Toulouse ; FRAC Bourgogne, Dijon ; et le PhotoMuseum, Winterthur. Traduit avec www.DeepL.com/Translator (version gratuite)

Télécharger CV