Carlos Motta

Carlos Motta  est né en 1978 à Bogota. Il vit et travaille à New York.

Carlos Motta est un artiste multidisciplinaire dont le travail puise dans l’histoire politique et tente, au travers de contre-récits, de prendre en compte les histoires, les peuples et les identités effacés. Comme un historien de récits inédits et un archiviste d’histoires réprimées, l’artiste mène des recherches sur les effets du post-colonialisme et documente les luttes politiques des minorité sexuelles, ethniques et de genre.

Son travail a fait l’objet de deux rétrospectives majeures : Carlos Motta: Formas de Libertad, Museo de Arte Modern de Medellín, Colombie (2017), Matucana 100, Santiago, Chili (2018) ; et Carlos Motta: For Democracy There Must Be Love, Röda Sten Konsthall, Gotheburg, Suède (2015). D’autres expositions personnelles dans des institutions internationales incluent notamment : The Crossing, Stedelijk Museum, Amsterdam (2017) ; Histories of the future, Pérez Art Museum, Miami (2016) ; Réquiem, Museo de Arte Latinoamericano, Buenos Aires (2016) ; Patriots, Citizens, Lovers, PinchukArtCentre, Kiev (2015) ; Gender Talents, Tate Modern, Londres (2013) ; La forma de la libertad, Sala de Arte Público Siqueiros, Mexico (2013) ; We Who Feel Differently, New Museum, New York (2012) ; Brief History, MoMA/PS1, New York (2009) ; et The Good Life, Institute of Contemporary Art, Philadelphie (2008).

Carlos Motta est invité à la 11ème Biennale de Berlin (2020). Il a également participé à Incerteza Viva, 32ème Biennale de Sao Paulo (2016) ; Burning Down the House, 10ème  Biennale de Gwangju (2014) ; et Le Spectacle du quotidien, 10ème Biennale de Lyon (2010). Ses films ont été projetés au Rotterdam Film Festival (2016, 2010) ; au Toronto International Film Festival (2013) ; et à l’Internationale Kurzfilmtage Winterthur (2016), parmi d’autres.

Ses oeuvres font partie des collections permanentes du Metropolitan Museum of Art, New York ; MoMA, New York ; Guggenheim Museum, New York ; Museo Nacional Centro de Arte Reina Sofia, Madrid ; Museo de Arte Contemporaneo de Barcelona ; Museu Fundaçao Serralves, Porto ; et du Museo de Arte de Banco de la República, Bogota ; et sont présentes dans de nombreuses autres collections publiques et privées à travers le monde.

Carlos Motta a remporté le Prize for Creative Promise de la Vilcek Foundation (2017), le Future Generation Art Prize du PinchunkArtCentre (2014), et un Guggenheim Fellowship (2008).

Une monographie approfondie sur son oeuvre, intitulée Carlos Motta : History’s Back Rooms, est parue chez SKIRA au printemps 2020.

Partager

Current exhibition

  • Silent Spring
  • Théo Mercier
  • September 5th - October 31st