Bianca Bondi

Bianca Bondi est née en 1986 à Johannesburg, Afrique du Sud
Elle vit et travaille à Paris

Rejetant toute hiérarchie entre l’humain et le non-humain, le visible et le non-visible, Bianca Bondi explore dans un flux continu de métamorphose les relations macro et microscopiques que nous entretenons avec notre environnement. L’artiste attire notre attention sur la fragilité de l’écosystème dont nous faisons partie, soulignant l’importance d’une approche écologique et holistique pour la poursuite de la vie humaine.

Bianca Bondi fait appel à la chimie ou aux sciences occultes pour interroger nos représentations et reconsidérer les notions de rituels, de croyances et de cycles, mettant l’accent sur la renaissance et la régénération. L’artiste construit ses expériementations à partir d’éléments naturels choisis afin d’examiner les propriétés essentielles ou les « énergies », que diverses cultures leurs attribuent, comment les canaliser et éventuellement les activer. La démarche de l’artiste se déploie dans des installations in-situ immersives autant que dans des oeuvres bi-dimensionnelles ou dans des installations sculpturales.

Bianca Bondi est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy. Elle a également étudié à la WITS School of the Arts de Johannesburg.

Son travail a été présenté lors de plusieurs expositions personnelles au Parvis, Tarbes, France (2020), aux Limbes, Saint-Etienne, France (2018), au Hazard, Johannesburg, Afrique du Sud (2018), à La Cité des Sciences, Paris (2017) et à La Villa Belleville, Paris (2017). Elle a également participé à de nombreuses expositions collectives dans des institutions et des manifestations internationales telles que la 13ème Biennale de Gwangju (2022/23), la 2ème Biennale de Thaïlande (2021), la Fondation Carmignac, France (2021), le Casino Luxembourg (2020), le Pera Museum, Istanbul (2020), la Biennale de Busan (2020), Het HEM, Zaandam, Pays-Bas (2020), la 15ème Biennale de Lyon (2019), Bozar, Brussels (2019), SFER IK, Tulum, Mexico (2019), CAC La Traverse, Alfortville, France (2018), CAC Meymac, France (2018), La Panacée, Montpellier (2018), le New Jörg, Vienna (2016), The Plug, London (2016), la Cité des Arts, Paris (2016), la Villa Emerige, Paris (2015), le Kunstencentrum Belgie, Hasselt (2014), le Centre for Contemporary Art Ujadowski Castle, Warsaw (2014) et Treize, Paris (2013).

En 2020, Bianca Bondi a été nominée pour le prix AWARE, France. Bianca a été finaliste pour le Prix des Amis du Palais de Tokyo en 2019, et pour le Prix Meurice en 2018. Elle actuellement en résidence à Poush Manifesto, Paris.