Bianca Bondi

Bianca Bondi est née en 1986 à Johannesburg, Afrique du Sud
Elle vit et travaille à Paris

La pratique artistique de Bianca Bondi se cristallise autour d’une prise de conscience de l’impact de l’économie capitaliste mondialisée sur l’environnement ainsi que de ses conséquences sur les domaines du vivant et du non vivant, de l’humain et du non-humain, sans en définir un discours moralisateur. Tel que le commissaire d’exposition Yoann Gourmel le souligne, Bianca Bondi créée des œuvres hybrides issues de la fusion de matériaux organiques et synthétiques, choisis non seulement pour leurs propriétés physiques, mais aussi pour l’aura symbolique et l’énergie que diverses cultures leur associent. Façonnées par des réactions chimiques plus ou moins contrôlées, les formes générées dévoilent leurs propres processus de transformation et expriment un sentiment d’impermanence et d’instabilité.

Bianca Bondi est diplômée de l’Ecole Nationale Supérieure d’Arts de Paris-Cergy en 2012 après avoir étudié deux ans à l’école d’art WITS de l’Université de Johannesburg, en Afrique du Sud, en 2006.

Son travail a été présenté lors de plusieurs expositions personnelles au Parvis, Tarbes, France (2020), aux Limbes, Saint-Etienne, France (2018), au Hazard, Johannesburg, Afrique du Sud (2018), à La Cité des Sciences, Paris (2017) et à La Villa Belleville, Paris (2017). Elle a également participé à de nombreuses expositions collectives dans des institutions et manifestations internationales telles qu’à la 13ème Biennale de Gwangju (2022), au Casino Luxembourg (2020), au Musée Pera, Istanbul (2020), à la Biennale de Busan (2020), à Het HEM, Zaandam, Pays-Bas (2020), à la 15ème Biennale de Lyon (2019), à Bozar, Bruxelles (2019), à IK Lab, Tulum, Mexique (2019), au CAC La Traverse, Alfortville, France (2018), au CAC Meymac, France (2018), à La Panacée, Montpellier (2018), au New Jörg, Vienne (2016), à The Plug, Londres (2016), à La Cité des Arts, Paris (2016), à la Villa Emerige, Paris (2015), au Kunstencentrum Belgie, Hasselt (2014), au Centre d’art contemporain Château Ujadowski, Varsovie (2014) et à Treize, Paris (2013).

En 2020, Bianca Bondi a été nominée pour le prix AWARE, France. Bianca a été finaliste pour le Prix des Amis du Palais de Tokyo en 2019, et pour le Prix Meurice en 2018. Elle est actuellement en résidence à Manifesto, Poush, en France.